Domaine Singulier diffuse du beau qui fait du bien / Livraison offerte à partir de 60 euros en France (métropolitaine exclusivement) Domaine Singulier diffuse du beau qui fait du bien / Livraison offerte à partir de 70 euros en France (nationale)

le petit journal des toilettes et d'un art de vivre

HISTOIRE DE TOILETTES

HISTOIRE DE TOILETTES

A l’époque de cro-magnon,

les chasseurs- cueilleurs mangent ce qu’ils trouvent et se soulagent tout simplement au même endroit...  Leurs déchets se désintègrent assez rapidement dans la nature. 

En 2500 av. J.-C., les grecs

- pionniers de l'hygiène - fabriquent et équipent leurs villes de systèmes d’évacuation des eaux usées et de toilettes. 

Mille ans plus tard, les Romains

équipent les grandes villes d’aqueducs, d’égouts et de latrines. À Rome, les toilettes publiques sont des pièces très travaillées, recouvertes de marbre du sol au plafond ou de mosaïques. Tout le monde s'y retrouve pour discuter et faire des affaires.

Au Moyen-Âge,

les latrines disparaissent sauf dans les monastères et les couvents. Les excréments sont alors jetés dans la rue, parfois balancés par la fenêtre avec tous les problèmes d’épidémie de peste, de choléra et de fièvre typhoïde.

A partir du  XVIIe

les bienfaits de l’eau sont enfin réhabilités. A cette époque, les commodités se résument à des vases de nuit, des pots de chambre et parfois des chaises percées. Les excréments sont relevés de façon très irrégulières, laissant planer des odeurs fortes et incommodantes.

En 1596, John Harington ,

filleul de la reine Elisabeth Ire d’Angleterre, est un poéte qui se fait remarquer en publiant des œuvres jugées bien trop osées pour l’époque. Il est banni de la cour. Lors de son exil, lui vient l'idée d'un système qui révolutionne la vie quotidienne : la chasse d’eau. John Harrington invente un système qui permet d’évacuer les besoins sans contact avec eux. Il se compose d’un siège posé sur une cuvette avec une ouverture au fond, obturée par un clapet et sur le toit du manoir, un réservoir qui, par un jeu de poids, de leviers et un tuyau, remplit cette cuvette d’eau.  

200 ans plus tard, en 1775,

un horloger écossais, Alexander Cumming, dépose un brevet pour des toilettes à chasse d’eau, inspirées de celles de Harington. Un siphon est ajouté dans la tuyauterie sous la cuvette permettant de retenir l’eau en permanence dans la canalisation et empêcher ainsi les gaz d’égout de remonter jusque dans l’habitation. La plupart des toilettes actuelles sont équipées d'un syphon similaire.

Avec le 19ème siècle nait l’eau courante et l’arrivée des toilettes modernes.

Le plombier anglais Thomas Crapper (1836-1910) invente le flotteur dont le niveau commande l’ouverture et la fermeture automatique du robinet : il suffit simplement de “tirer la chasse d’eau” sans avoir à refermer un robinet.  L'’entreprise Thomas Crapper & Co.’s  devient l’un des fournisseurs officiels de la Couronne d’Angleterre. La plomberie anglaise connaît alors un véritable succès qui dépasse les frontières. En 1875,  Thomas William Twyford, fabricant de poterie anglais, inventé la toilette monobloc à chasse d'eau en céramique. 

En France, grâce notamment aux travaux de Pasteur, la mise en place de systèmes plus hygièniques est jugée eessentielle.  Un réseau d'égout est mis en place dans les galeries souterraines de Paris pour que les latrines y soient directement reliées. Ce système devient obligatoire à partir de 1856.

A la fin du XIXe siècle,

le baron Haussmann instaure l’évacuation des fosses de latrines par inondation : c’est la ‘’révolution de l’eau’’ qui donnera place au système de chasse d’eau avec la modernisation des canalisations.

A partir de 1900, la céramique sanitaire commence à se démocratiser et à s’installer dans les habitations. 

Le grand tournant a lieu dans les années 60  : toilettes et salles de bain se construisent dans les habitations individuelles. Aujourd'hui en France, la quasi‑totalité des logements métropolitains (99,1 %) disposent de l’eau chaude, de WC intérieurs et d’une installation sanitaire (douche ou baignoire). En 1984, selon l’, 15 % des logements ne disposaient pas de ce confort sanitaire de base.***

Dans nombre de pays en voie de développement, les toilettes sont encore aujourd'hui malheureusement un luxe et un enjeu de santé publique.

 

pour en savoir plus : 

https://www.rtl.fr/culture/culture-generale/toilettes-qui-est-john-harrington-l-inventeur-de-la-chasse-d-eau-7900079470

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5432477?sommaire=5435421***

https://passerelles.essentiels.bnf.fr/fr/metier/eed75946-b6db-4b5d-9350-375da7ae15c7-plombier-chauffagiste/article/24e50309-411e-41ca-bab8-81e58e4de7a3-naissance-w-c